THINK OF A NEW KIND-Ideals Will Remain-Tous droits réservés
THINK OF A NEW KIND-Ideals Will Remain-Tous droits réservés

Un autre jour, une autre review sur Zeekology.fr ! Décidément, la scène Métal française se porte plutôt bien ces derniers mois car j’ai le plaisir de faire la review du nouvel album de Think Of A New Kind, Ideals Will Remain.

Petit retour sur l’historique du groupe:

D’abord, il y avait Dark Signs, ensuite T.A.N.K (Think of A New Kind), un groupe de Metal régulièrement étiqueté comme « Death mélodique moderne », formé entre la Seine-et-Marne et l’Essonne.

Plus tard, en 2007 sort un premier EP 2 titres du combo, qui comprend alors dans ses rangs Raf Pener (chant), Symheris et Eddy Chaumulot (guitares). Puis, le groupe se complète avec l’arrivée d’ Olivier d’Aries (basse) et Clément Rouxel (batterie).

Enregistré par Guillaume Mauduit au Studio Sainte-Marthe (Paris), ce CD, sélectionné par le magazine Rock Hard comme révélation de décembre, percera partout comme une « future référence » (French Metal).

Quelques dates et moments clés

T.A.N.K entreprend ensuite de rencontrer ses fans en France et en Belgique, où il se fait remarquer par sa fougue et sa hargne sur scène. Le public, les webzines, saluent leurs shows mais ils impressionnent aussi les groupes dont il font la première partie :

« Un très bon groupe qui déploie une immense énergie sur scène » (Werther, bassiste de Dagoba –Interview Metal France).

Le quintet remporte le Metallian Battle Contest 2009 au Ninkasi Kao de Lyon. T.A.N.K, propulsé sur les scènes du mythique festival Wacken Open Air en Allemagne et du Metalcamp en Slovénie, croise alors d’un côté des références internationales telles que Machine Head, In Flames, et de l’autre Down avec l’ex chanteur de Pantera Phil Anselmo. Après quoi Think of A New Kind , toujours avec Guillaume Mauduit, enregistre son premier album : The Burden of Will. L’accueil de ce premier opus, qualifié d’accrocheur, dynamique et de grande envergure, dépasse leurs attentes du moment. Ce que divers magazines, presse ou sur le web, s’accordent à dire.

Le T.A.N.K s’en va-t-en guerre

Mais le combo ne ralentit pas la cadence pour autant. Tout en composant son deuxième album, T.A.N.K retourne sur la route. Notamment en République Tchèque au Basinfirefest, ou assurant l’ouverture pour des noms plus confirmés tels que Sybreed, Hacride ou Gorod. Spasms of Upheaval, l’attendu deuxième effort du groupe, arrive enfin et envoie un autre signal fort: le clip d’Inhaled, avec la participation de Jon Howard du groupe Threat Signal, dépasse à ce jour les 250 000 vues sur Youtube. Les premiers changements internes arrivent aussi: Think of A New Kind accueille le guitariste Nils Courbaron en lieu et place d’ Eddy Chaumulot.

Symbiosis

Le combo confirme alors l’attente autour de son nom lors d’une date-événement du Upheaval Tour: T.A.N.K joue au Hellfest 2013 sur la Altar où sa prestation ne passe pas inaperçue et enflamme une audience massivement présente. Là-dessus nous arrivons en 2015 et T.A.N.K lâche en septembre son troisième album, intitulé Symbiosis. il bénéficie d’une sortie physique européenne et permettra au groupe de joindre ses forces ainsi que son talent à Soilwork et HateSphere pour la première tournée européenne de son histoire. Dans le même temps, Symheris quitte le groupe, remplacé par Charly Jouglet puis Thomas Moreau en janvier 2017.

(Source: Bio officielle de Think of A New Kind)

Ce qui nous amène donc fort logiquement en 2020. Et comme vous allez voir, Think of A New Kind n’a pas fini de nous en mettre plein les oreilles en particulier avec un LP du calibre de Ideals Will Remain.

THINK OF A NEW KIND Ideals Will Remain-La review

Autant énoncer les faits clairement, T.A.N.K sort à nouveau un disque qui ne fera rien pour ternir l’excellente réputation dont jouissent ses membres. Le groupe ne perd pas de temps en palabres et nous plonge tout de suite dans le grand bain avec Anima. Ce titre, bien que très court, fera d’ailleurs office de présentation. Puis, Last Days Of Deception se chargera de commencer le travail de démolition. Et l’on peut d’ores et déja voir que le job défonce.

Véritable rouleau compresseur Métal, le morceau est à l’image du nom du combo, du moins son acronyme. Des riffs qui rouleront sur les derniers doutes que vous auriez pu avoir. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, fureur et mélodies nous accompagneront tout au long de Ideals Will Remain.

Au tour de The Pledge de sortir des tranchées creusées par T.A.N.K. De nouveau, on reste bouche bée devant l’énergie déployée. Certain signes auxquels nous sommes plus ou moins habitués montrent le bout de leurs notes. Si effectivement la tendance générale de l’album se dirige vers un Métal explosif, en tendant l’oreille, nous distinguons ce qui fait l’un des signes distinctifs de T.A.N.K.

Sortez l’artillerie lourde !

Les Français n’ont pas l’intention de laisser tomber l’intelligence de leurs compos. Rythmiquement irréprochable, puis distillant des touches mélodiques aux moments opportuns, le groupe se montre sous son meilleur jour. Même Shadow Hill, ce monstre de brutalité contrôlée, n’échappe pas à ce constat. Il y a à l’intérieur plusieurs idées qui serviraient à d’autres groupes pour remplir un album entier. Des changements de tempos (très courts mais amenant ce surplus de créativité bienvenu) par exemple. Presque imperceptibles au premier abord, ces variations évitent au morceau d’être simplement bourrin. Un morceau plus « subtil » à mon sens qu’il n’y paraît.

The Phantom lui, optera pour une alternance chant clair/growl, relevé par des solos impeccablement exécutés. Et toujours en fond, cette assurance rythmique qui fera également sans nul doute possible les bons moments du l’opus. Passons rapidement sur EVE, une pause instrumentale, pour parler de Survivance, probablement l’un des titres aux influences Death mélo les plus marquées. Survivance prolonge les impressions du morceau précédent, mais amène en prime un solide riff syncopé sur lequel se posent les voix tantôt hurlées, tantôt en apesanteur.

Char d’assaut tout terrain

Viendra par la suite un morceau que je trouve assez incroyable, Dead End’s Night. Think of A New Kind au cours de cette review de l’album Ideals Will Remain a rempli son contrat depuis longtemps. Mais ici, je dois dire qu’ils arrivent à pousser leur style à un autre niveau. Conservant le taux réglementaire de dynamisme et de furie, voilà une chanson devant absolument sortir du lot afin que le public en profite en live. Elle résume beaucoup de choses chez eux. Les mélodies, placées avec justesse, de gros choeurs en guise de refrain fédérateur, et encore des solos dont l’efficacité n’égale que la précision. Très, très lourd.

Think Tank

Alors que je reste scotché par Dead End’s Night, je m’aperçois que le combo n’en a pas encore fini. Pyro Ent, largement balistique, déploie l’arsenal habituel, gros son, gros riff bien vénère. Mais ouvre surtout la voie au morceau final: The Essence. T.A.N.K offre la chanson la plus variée et peut-être la plus complète de son album. The Essence aura une orientation presque Progressive et démontrera, si besoin il y avait encore, toute l’étendue du savoir-faire du groupe en matière de composition. Le groupe joue avec son idée de départ, y ajoute d’autres couches de notes, d’idées toutes parfaitement structurées. D’ailleurs, si j’avais une remarque à faire, elle ferait état de mon intention de voir par la suite cette influence encore plus développée à l’avenir.

The Essence conclut Ideals Will Remain idéalement. T.A.N.K signe un titre long, lourd mais haletant. De cette façon, il s’assure une sorte de cliffhanger musical, nous laissant espérer de grandes choses pour la suite.

THINK OF A NEW KIND Ideals Will Remain -La review, en conclusion.

Que dire sans tomber dans l’évidence ? En ce qui concerne le moment présent, les Français ont donné le meilleur en sortant un nouvel opus riche de son interprétation, débordant d’imagination tout en conservant un style propre. . Un disque dense. Qui explose de partout mais ne s’éparpille nulle part. En outre, une production digne des plus grands offre aux chansons l’oxygène nécessaire afin qu’elles puissent prendre leur essor.

Des compositions de qualité, dévastatrices ou exploitant avec facilité un registre un peu plus mélodique, achèveront les fans qui n’en demandaient pas tant. Tout au plus, comme dit plus haut, l’on pourra suggérer au combo de creuser cette veine Progressive. Il y a des choses à faire par là. Mais franchement, comparé au reste, c’est peanuts.

Ideals Will Remain se pose en tant que grand disque du genre. Il n’aura pas à rougir de la comparaison avec d’autres noms de la scène européenne. Oserai-je « mondiale » ? Pourquoi pas. Souhaitons à l’album un grand succès. Et remercions Think of A New Kind de sortir un nouveau chapitre de cette trempe.

Pour aller plus loin:
Think of A New Kind online: Site | Twitter | Facebook | Instagram

THINK OF A NEW KIND – Ideals Will Remain, disponible le 28/02/2020 via Verycords / Warner


%d blogueurs aiment cette page :