Apollo-Brown-Che-Noir-As-God-Intended-Tous droits réservés
Apollo-Brown-Che-Noir-As-God-Intended-Tous droits réservés

Apollo Brown est un homme occupé actuellement. De productions pour artistes Hip Hop reconnus autant que pour ses propres albums, le producteur de Detroit surfe actuellement sur une vague aussi qualitative que quantitative. Ce n’est pas avec « As God Intended » en compagnie de Che’ Noir qui elle nous vient de Buffalo, NY qu’ils dérogeront à la règle, livrant avec « As God Intended » un disque largement à la hauteur des attentes.

Apollo Brown & Che’ Noir As God Intended Review

Pour commencer cette review de « As God Intended » par APOLLO BROWN et CHE’ NOIR, il y a donc Anti-Social sur une boucle de piano légère et mélancolique. Le ton du disque sera globalement fixé à partir d’ici. Aidés par BLAKK SOUL, qui signe un beau refrain, ils donnent immédiatement naissance à un titre magnifique, empreint d’une certaine nostalgie. La chanson ramènera les amateurs vers un Hip-Hop boom bap et cool à la fois.

Nous resterons dans une ambiance quelque peu « à l’ancienne » avec le soulful Blood Is Thicker construit sur un sample efficace. Le flow de CHE’ NOIR reste tranquille et en même temps super imposant, occupant tout l’espace laissé par le producteur. Elle narre ses débuts sur cette Terre sur un rythme lourd, lui même contrebalancé par ces cordes, piano et voix féminines qui confèrent à ce Blood Is Thicker une aura sombre mais malgré tout volontaire.

Ensuite, après cet excellent départ, l’heure vient d’écouter l’un des meilleurs morceaux de « As God Intended« : « Hustle Don’t Give«  avec un feat. de Black Thought. Renouant lui aussi avec un esprit très 90’s, la chanson rompt avec l’atmosphère un peu maussade des premiers titres et invite à écouter une ode à la motivation. L’instrumental, plutôt enjoué, accompagne les textes courageux des deux MC. Le toujours impeccable Black Thought sait choisir ses apparitions, qu’on se le dise une bonne fois pour toutes !

One for the money, two for the lyrics

« Money Orientated » reviendra à une ambiance plus tranquille (signalons aussi la présence d’un échantillonnage du Life Is A Bitch de Nas incorporé ici) afin d’exposer les plans et les buts de CHE’ NOIR dans cette vie. Piano mélodique et beat gracieux viennent enrober un texte pourtant très réaliste et sans fard. Puis, l’instru atypique de « 12 Hours » bâti sur de curieuses percussions et quelques notes de guitare nous amènera à écouter tout le talent de storyteller de CHE’ NOIR au cours d’une triste histoire de tromperie.

« Hold It Down » en compagnie de Ty Farris sera également l’un des points forts de « As God Intended » avant qu’un autre joyau ne fasse son apparition: « Worth Gold« . Titre planant et puissant, il élève encore d’un cran le niveau d’un album jusqu’ici très proche du sans faute. Le menaçant « The Apple » avec Planet Asia continuera sur cette voie royale puis « Freedom » nous forcera à marquer un temps d’arrêt.

Peut-être le morceau au contenu lyrical le plus marquant et engagé du disque, « Freedom » posera des questions à notre époque. Mais pas seulement, car elle passera au crible beaucoup d’évènements, de statistiques, relatifs aux USA. Une piste lourde de sens, écrasant du poids de ses interrogations l’avenir entier d’une communauté, d’un pays à plus grande échelle, tout en évitant de tomber dans le piège du jugement hâtif. Brillant.

Respect moderne

Skyzoo prendra le relais en terme de collaboration sur « Follow The Wisdom« . Souvent synonyme de réussite, la présence de SKyzoo fait une fois de plus son effet. Le rappeur se fond dans la masse tout en sachant rester éclatant et donc au dessus du lot. « Winter » congèlera vos tympans sur un beat fait de claps et basé sur un thème encore une fois très Soul, tandis que « Live By The Code » jurera fidélité à un style de vie que beaucoup souhaitent emprunter mais que très peu réussissent à embrasser complètement.

Nous terminerons avec  » ’94« , un point final en forme d’hommage à l’une des plus grandes époques du Hip-Hop. Les souvenirs des groupes de Rap de l’époque sont convoqués: Pac, Biggie, A Tribe Called Quest, Jay Z… Ils sont tous, ou presque, là. La production d‘ APPOLO BROWN sert à merveille le propos et on croirait effectivement que  » ’94  » sort tout droit d’une ère riche en rappeurs de qualité. Et le morceau n’a pas à rougir de la comparaison car CHE’ NOIR rend hommage oui, mais elle ne copie pas. Elle amène simplement son respect et sa reconnaissance à tous ces artistes en y ajoutant sa propre identité.

En conclusion

Cette review du « As God Intended » de APOLLO BROWN et CHE’ NOIR s’achève et il s’agit donc de donner un verdict à l’ensemble. N’y allons pas par quatre chemins, nos deux compères signent un opus dans la droite lignée de ce que le Hip-Ho peut donner de meilleur. Posé, réfléchi, avec ce qu’il faut en teneur musicale et lyricale pour coller des frissons à n’importe quel amoureux du genre, il y a là matière à faire tourner l’album encore et encore.

Evitant avec brio le piège du passéisme en y rendant néanmoins hommage très souvent, il émane de « As God Intended » un parfum de nostalgie adapté à notre temps. Désillusions, espoirs, buts, CHE’ NOIR se livre comme peu savent le faire, soutenue par l’expérience sans faille d’ APOLLO BROWN aux manettes. En ce qui concerne ce dernier, après « Sincerely, Detroit » en 2019, il confirme son statut de producteur aux très très larges épaules. Quant à CHE’ NOIR, on lui souhaite une suite de carrière aussi brillante que ce projet.

Comme on dit: Instant Classic !

TRACKLIST

1°) Anti-Social
2°) Blood Is Thicker
3°) Hustle Don’t Give (feat. Black Thought)
4°) Money Orientated
5°) 12 Hours
6°) Hold It Down (feat. Ty Farris)
7°) Daddy’s Girl
8°) Worth Gold
9°) The Apple (feat. Planet Asia)
10°) Freedom
11°) Follow The Wisdom (feat. Skyzoo)
12°) Winter
13°) Live By The Code
14°) 94

Apollo Brown Online: Facebook | Twitter | Bandcamp | Instagram

%d blogueurs aiment cette page :